Concile.

Il y a 50 ans déjà, un petit bonhomme de 9 ans d’âge demandait à ses parents la possibilité d’entrer au petit séminaire de Boulogne sur mer. Eh oui le Bon Dieu sait toucher le cœur des enfants. (Quelques temps après, l’adolescence et sa crise de foi ont remis des choses en cause, mais le bon Dieu a su rétablir la situation quelques années plus tard !)

Il y a 50 ans nous assistions à un événement extraordinaire, la télé noir et blanc avait été louée pour quelques semaines et faisait son apparition dans l’auditorium du séminaire pour que nous puissions assister à la cérémonie d’ouverture du Concile.

Nous étions émerveillés, touchés au plus profond de nous-mêmes, les évêques du monde entier tous réunis dans la basilique St Pierre : prodigieux ! Afin de rendre grâce pour l’événement, nous nous rendions à la chapelle chanter l’Alléluia de Haendel : grandiose !

Et les mois qui suivirent enchantèrent et passionnèrent le jeune adolescent que je devenais. En une semaine, nous vîmes nos profs quitter la soutane pour se vêtir du clergyman, la messe que nous servions comme enfant de chœur, le matin tôt en privé devenait une concélébration, le français devenait la langue de la prière, tout était simple, compréhensible : du bonheur !

Evidemment, ce n’est que bien plus tard que j’ai compris qu’au-delà de la forme, les textes du Concile renouvelaient en profondeur la vie de l’Eglise, enfin elle regardait le Monde non comme un lieu de perdition mais comme le trésor que Dieu aimait et pour lequel il avait donné son Fils. Par amour, gratuitement, nous étions sauvés, et cela au-delà de l’Eglise. L’œcuménisme devenait un chemin de
réconciliation et de respect avec nos frères chrétiens séparés, le dialogue avec les autres religions invitait à la fraternité… en cela nous retrouvions la fraîcheur de l’Evangile et de l’Eglise des premiers siècles…..

Oui avec beaucoup d’entre-vous, je suis un enfant de ce Concile. Que Dieu en soit loué !

Bonne semaine !
Abbé Bruno

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.