Edito n° 278 – 13 mars 2016

Bienheureuse Elisabeth de la Trinité (1880 – 1906),
bientôt canonisée.

220px-Visage_d'Elisabeth_de_la_Trinité

Il n’est pas courant de voir sa ville honorée même si Elisabeth de la Trinité (Elisabeth Catez) n’est pas née chez nous, elle y a des attaches par son père, né le 29 mai 1832 au hameau de la Jumelle.

Après une vie mondaine de jeune fille de la société, elle décide de devenir carmélite et entrera en 1901 au carmel de Dijon. Elle fondera sa vocation à la fois dans le sens de son prénom (Elisabeth – Maison de Dieu) et dans le chemin de perfection de Thérèse d’Avila.

Béatifiée par Jean Paul II en 1984, un second miracle (guérison d’une jeune belge atteinte d’une maladie orpheline) permet d’ouvrir le procès de Canonisation qui devrait avoir lieu avant la fin de cette année. Sa courte vie religieuse fut un chemin de grande profondeur spirituelle et mystique.

Simplement, Bernard DENIS

Télécharger la feuille paroissiale n°278.pub

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.