Edito n° 289 – 29 mai 2016

Dépasser les logiques d’affrontement ;

Le Havre, le 22 mai 2016

L’Eglise catholique au Havre est sensible aux inquiétudes des salariés grévistes, mais elle se montre aussi sensible à celles exprimées par la population de l’agglomération havraise en cette période sociale tourmentée. En marge des événements, nous avons déploré la mort, mercredi dernier, d’un automobiliste. Nous voulons exprimer notre sympathie à sa famille et ses amis, et les assurer de notre prière.

Tous les acteurs sociaux s’accordent pour souhaiter qu’une issue rapide soit trouvée à cette crise sociale. Elle impacte la vie quotidienne des personnes et des familles ainsi que la vie économique du port et des activités portuaires et industrielles. S’ils venaient à se prolonger, ces événements pourraient compromettre le développement et l’avenir de toute l’agglomération havraise.

Mai 2016-1 Mai 2016-3

L’Eglise n’entend pas prendre position sur les termes du conflit ; elle ne serait pas dans son rôle. Néanmoins, en condamnant toutes les violences, elle souhaite interpeller les partenaires sur la gravité de la situation. Elle en appelle à un rétablissement rapide du débat et des négociations. Le dialogue social peut, seul, permettre aux uns et aux autres de dépasser leur vision particulière pour discerner ensemble le bien commun de ce territoire déjà impacté par la crise.

Le pape François évoque souvent, comme principe d’action, que le temps est supérieur à l’espace : « Donner la priorité à l’espace, écrit-il, conduit à devenir fou pour tout résoudre dans le moment présent, pour tenter de prendre possession de tous les espaces de pouvoir et d’auto-affirmation. […] Donner la priorité au temps, c’est s’occuper d’initier des processus plutôt que de posséder des espaces. […] Il s’agit de privilégier les actions qui génèrent les dynamismes nouveaux dans la société et impliquent d’autres personnes et groupes qui les développeront. » (Exhortation apostolique La joie de l’Evangile, n°223).  Ce principe d’action semble avoir toute sa pertinence pour déterminer les modalités de sortie de crise.

L’Eglise catholique au Havre en appelle à un retour rapide à l’apaisement. Pour cela, elle encourage toutes les initiatives de concertation et de dialogue qui permettront de dépasser les logiques d’affrontement et d’engager de façon résolue et sereine, dans le respect des personnes et des institutions, les processus de réforme et de modernisation nécessaires pour bâtir l’avenir dans un esprit de paix.

+ Jean-Luc Brunin, évêque du Havre,
avec les membres de l’antenne sociale diocésaine.

Télécharger la feuille paroissiale n°289

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.