Edito n° 314 – 11 décembre 2016

Laissez le Pape tranquille

Qui ne se réclame aujourd’hui du Pape, quel politique ne cherche pas à être reçu au Vatican et à se faire photographier avec le Pape. Il porte une Parole forte que bien peu sont prêts à mettre en œuvre … sur les migrants, l’économie mondialisée au service d’une petite minorité de nantis, la dignité humaine négligée si ce n’est bafouée, certaines pratiques de gens d’église se comportant en notables et privilégiés …

Il ne cesse de témoigner d’une grande miséricorde : dans son approche simple et chaleureuse à la fois, dans le choix d’accueillir une douzaine de migrants dans l’état du Vatican, dans l’accueil spontané des personnes plus fragiles ou pauvres.

Les textes bibliques du temps de l’Avent font la part belle aux prophètes (Isaïe, Jean Baptiste) qui, non seulement dénoncent et annoncent, et portent dans leur manière d’être le message qu’ils transmettent. De ce point de vue, notre Pape n’est-il pas l’un de ces prophètes dont le monde a besoin, l’un de ces donneurs de sens dont nos peuples ont besoin.

Si sa parole n’est qu’un propos élégant à vos yeux, laissez le tranquille. Si vous le croyez sincère et vraiment engagé dans la vie de ce monde, n’ayez de cesse de mettre en pratique ses interpellations car c’est bien au nom de l‘Evangile qu’il nous questionne et nous bouscule, c’est bien en prophète du Père qu’il nous rejoint. Une manière supplémentaire de nous préparer à Noël.

Simplement, Bernard DENIS

feuille-paroissiale-n314

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *