Edito n° 357 – 12 novembre 2017

Homélie de Mgr André Vingt-Trois
Lourdes, mardi 07 novembre 2017

A quelques semaines de la fin de sa mission, puisqu’il atteint l’âge de 75 ans, l’archevêque de Paris se confie :

Il nous invite à « prendre au sérieux la parole de saint Paul : « N’ayez pas le goût des grandeurs, mais laissez-vous attirer par ce qui est humble. » (Rm 12, 16b). Nous savons, nous évêques, que la splendeur de nos ornements ne pallie pas la faiblesse de nos personnes mais la camoufle plutôt. Nous savons bien qu’il y a longtemps que nous ne sommes plus des « grandeurs » et que notre ministère est un ministère modeste comparé à toutes les puissances qui se manifestent à travers les médias de notre monde. Nous ne sommes que les serviteurs du Christ mais nous savons que dans son repas, ceux qui sont les premiers ne sont pas toujours ceux qu’on croit, que ce chemin de l’humilité, de la lucidité sur nos faiblesses, de la pauvreté de nos moyens est sans doute plus sûr pour tenir la main du Christ que le goût des grandeurs, des grandes œuvres et des grands succès. Ce n’est pas une consolation à bon marché ! C’est vraiment parce que c’est dans ce chemin d’épreuves que nous rejoignons réellement celui qui est mort seul pour le salut de tous. »

Notre Eglise, de chacune de nos paroisses à l’Eglise Universelle, est invitée à l’humilité, au témoignage, au service, à la crédibilité de ses paroles et au sérieux de sa liturgie.

 

Simplement, Bernard DENIS

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *