Edito n° 396 – 23 septembre 2018

Eglise fragile et riche à la fois …

Notre Eglise est grandement fragilisée par la révélation d’abus sexuels, et cela dans plusieurs pays du monde. Cela questionne chacun dans la juste place qu’il prend dans l’église et l’accueil des situations engendrées par ces actes. En même temps, cela pose la question du statut du prêtre, son accueil et son soutien dans la communauté chrétienne, son statut de célibataire et l’affrontement à la solitude.

Notre Eglise est riche de l’engagement de beaucoup sans qui nos communautés chrétiennes ne pourraient évangéliser, nos églises s’ouvrir au plus grand nombre, notre souci de rejoindre le plus grand nombre à qui nous voulons notre joie de croire au Dieu de Jésus-Christ. Que vous en soyez tous remerciés. Que nous ayons aussi le souci d’appeler d’autres à partager nos responsabilités et notre vie d’Eglise, le souci de rajeunir et renouveler nos équipes de l’EAP à chaque service et mouvement. Le souci de rejoindre et interpeller des jeunes qui ont tant besoin de réfléchir au sens de leur vie et donner sens à leur chemin de jeune.

Simplement, Bernard DENIS       –> feuille paroissiale n°396

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.