Edito n° 432 – 9 juin 2019

Eglise aux mille visages …

La Pentecôte est à la fois la fête de l’Esprit-Saint mais aussi la fête de l’Eglise. J’ai entendu définir l’Eglise à partir de l’image qu’elle donne aujourd’hui, marquée par les affaires et de grandes fragilités. Je préfère reprendre à mon compte une méditation de Michel Delannoy d’il y a quelques années nous redisant que l’Eglise est d’abord pétrie de l’humanité, notre humanité …

Visages d’enfants, de jeunes, d’adultes qui dans la discrétion et le dévouement font passer l’amour de Dieu.

Visages de tous ceux qui se font proches des malades, des personnes seules, des migrants, des blessés de la vie.

Visages de ceux qui manifestent la solidarité de Dieu avec les pauvres et les petits.

Visages de tous ceux qui accompagnent les familles en deuil.

Visages de ceux qui ont à cœur de transmettre la foi auprès de toutes les générations par la catéchèse, le catéchuménat.

Visages de ceux qui nous invitent à la prière, à l’action de grâce et à la vie liturgique dans nos communautés.

Visages de ceux qui aiment à réfléchir leur vie et leurs engagements à la lumière de l’Evangile.

Visages de ceux qui portent des responsabilités dans nos communautés.

Visages de tous les personnes humblement présentes dans les situations diverses et les combats menés par tant d’hommes et de femmes de notre société.

Visages de ceux qui acceptent de mettre toute leur vie au service de l’Eglise et de la Bonne Nouvelle … prêtres, religieux, religieuses … ou de vivre le service de la diaconie au sein de nos communautés.

 

Bien plus qu’une organisation, elle est faite de la richesse de beaucoup d’entre nous qui cherchons à nous faire proches des autres, à témoigner de la joie de l’Evangile et à nous engager pour que le monde soit plus juste, plus respectueux de l’environnement, plus porteur d’avenir et de paix.

Je rends grâce pour tout ce qui se vit au sein de notre Eglise, de nos communautés, de nos familles, de nos quartiers et bourgs. Merci

 

cliquez ici pour ouvrir feuille paroissiale n°432

 

Simplement, Bernard DENIS

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.