Edito n°252 – 4 septembre 2015

Nouvelle année scolaire …

Cette semaine, enseignants, enfants et jeunes, personnel de service et d’encadrement ont fait leur rentrée. C’est l’occasion d’exprimer bien des espoirs : de réussite, d’harmonie, d’unité pour la communauté éducative, de relations de confiance avec les parents et les familles, de découverte du métier pour ceux qui débutent. Permettez-moi de vous transmettre ces réflexions de notre pape François, dont j’apprécie toujours la simplicité du langage et l’utilisation d’images simples et paraboliques :

boy-282978_1280

« La famille est le premier noyau de relations : la relation avec le père, la mère et les frères et sœurs est la base et elle nous accompagne pendant toute la vie. Mais à l’école, nous avons des relations sociales : nous rencontrons des personnes différentes de nous, différentes par l’âge, la culture, les origines, les capacités. L’école est la première société qui intègre la famille. Il ne faut jamais opposer la famille et l’école ! Elles sont complémentaires et il est donc important qu’elles collaborent, dans le respect mutuel. Et les familles des jeunes d’une classe peuvent faire beaucoup en collaborant entre elles et avec les enseignants. Cela fait penser à un très beau proverbe africain : « Pour éduquer un enfant, il faut un village ». Pour éduquer un jeune, il faut beaucoup de monde : la famille, les enseignants, le personnel non enseignant, les professeurs, tous ! Et réfléchissez‐y ! Et puis j’aime l’école parce qu’elle nous éduque au vrai, au bien et au beau. Les trois vont ensemble. »

Simplement,
Bernard DENIS

 

Retrouvez la feuille paroissiale ci-dessous :

Feuille paroissiale n°252

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.