Edito n°265 – 6 décembre 2015

PASSER PAR LE CHRIST

« Nous franchissons un certain nombre de portes dans notre vie quotidienne : porte de l’appartement ou de la maison pour entrer chez nous ; porte de notre chambre pour être tranquille ; porte de l’école, du club de foot ; portes de la ville (par exemple, la porte de La Chapelle à Paris). Franchir la Porte Sainte n’est pas franchir une porte ordinaire : cela peut changer le sens et la valeur de chaque porte traversée par notre vie.

La Porte qui s’ouvre en ce nouveau Jubilé est le signe d’une porte qui nous a été grand ouverte par le Christ et qui est toujours ouverte pour nous, car Il est en définitive le cœur ouvert du Père : « Moi, je suis la porte des brebis » (Jn 10, 7). Grâce à Lui et à travers Lui nous pouvons voir le visage du Père. Seul Christ est l’accès à Dieu car c’est Lui « la porte du Seigneur : qu’ils entrent, les justes ! » (Ps 117, 20). C’est pourquoi le franchissement de la Porte est une vraie profession de foi : cela signifie confesser comme Pierre que Jésus est « le Christ, le Fils du Dieu vivant ! » (Mt 16, 16) … »

23503352

Ce mardi 8 décembre, en la fête de l’Immaculée Conception, le Pape ouvrira la 1ère porte sainte en la Basilique St Pierre à Rome. Simultanément et semaine après semaine, en de nombreuses églises et cathédrales du monde, sera vécue cette même démarche pour nous introduire dans l’année sainte de la miséricorde. Symboliquement, cette démarche nous fait passer par la porte qu’est le Christ, pour nous ouvrir à l’amour miséricordieux du Père.

Ce mardi 8 décembre, nous pourrons vivre cette démarche à Amettes, à 19h.

Simplement, P. Bernard DENIS

Télécharger la feuille paroissiale n°265

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *