Edito n°348 – 10 septembre 2017

Que nous arrive-t-il ?

Le dramatique ouragan qui a détruit une très grande partie des îles de la Guadeloupe nous invite à nous questionner. Les scientifiques nous apprennent que ce phénomène va s’amplifier à cause du réchauffement de l’eau des océans et donc du réchauffement climatique. Bien entendu, cela est lié à nos façons de produire, de consommer, de polluer et chacun ne peut que se sentir concerné. Bien entendu, nous sommes appelés à entrer en solidarité avec ces populations sinistrées à travers les appels des organismes caritatifs (secours catholique, secours populaire, équipe St Vincent de Paul …).

Voici un extrait de la déclaration commune du Pape François et du Patriarche Bartholomée pour la journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la création (1° septembre) et un temps de réflexion sur la création jusqu’au 4 octobre.

« Nous lançons un appel urgent à ceux qui ont des responsabilités sociales et économiques, aussi bien que politiques et culturelles, pour qu’ils entendent le cri de la terre et subviennent aux besoins des marginalisés, mais surtout afin qu’ils répondent à la demande de millions de personnes et appuient le consensus du monde entier pour guérir notre création blessée. Nous sommes convaincus qu’il ne peut y avoir de solution sincère et durable au défi de la crise écologique et du changement climatique sans une réponse concertée et collective, sans une responsabilité partagée et assumée, sans donner la priorité à la solidarité et au service. »

http://www.eglise.catholique.fr/sengager-dans-la-societe/developpement-durable/

laudato-si/temps-de-creation/

  

Simplement, Bernard DENIS

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *