Edito n°379 – 22 avril 201

Extrait de l’exhortation apostolique du Pape François : Gaudete et exultate

 

Les idéologies qui mutilent le cœur de l’Evangile

  1. Je regrette que parfois les idéologies nous conduisent à deux erreurs nuisibles. D’une part, celle des chrétiens qui séparent ces exigences de l’Evangile de leur relation personnelle avec le Seigneur, de l’union intérieure avec lui, de la grâce. Ainsi, le christianisme devient une espèce d’ONG, privée de cette mystique lumineuse qu’ont si bien vécue et manifestée saint François d’Assise, saint Vincent de Paul, sainte Teresa de Calcutta, et beaucoup d’autres. Chez ces grands saints, ni la prière, ni l’amour de Dieu, ni la lecture de l’Evangile n’ont diminué la passion ou l’efficacité du don de soi au prochain, mais bien au contraire.

 

  1. Est également préjudiciable et idéologique l’erreur de ceux qui vivent en suspectant l’engagement social des autres, le considérant comme quelque chose de superficiel, de mondain, de laïcisant, d’immanentiste, de communiste, de populiste. Ou bien, ils le relativisent comme s’il y avait d’autres choses plus importantes ou comme si les intéressait seulement une certaine éthique ou une cause qu’eux-mêmes défendent. La défense de l’innocent qui n’est pas encore né, par exemple, doit être sans équivoque, ferme et passionnée, parce que là est en jeu la dignité de la vie humaine, toujours sacrée, et l’amour de chaque personne indépendamment de son développement exige cela. Mais est également sacrée la vie des pauvres qui sont déjà nés, de ceux qui se débattent dans la misère, l’abandon, le mépris, la traite des personnes, l’euthanasie cachée des malades et des personnes âgées privées d’attention, dans les nouvelles formes d’esclavage, et dans tout genre de marginalisation. Nous ne pouvons pas envisager un idéal de sainteté qui ignore l’injustice de ce monde où certains festoient, dépensent allègrement et réduisent leur vie aux nouveautés de la consommation, alors que, dans le même temps, d’autres regardent seulement du dehors, pendant que leur vie s’écoule et finit misérablement.

Annonce

« Les petits chanteurs de France » les 20 et 21 mai 2018

 Venue il y a 2 ans et accueillis par le comité de sauvegarde de la collégiale et notre paroisse, cette manécanterie a souhaité se produire de nouveau à la collégiale. Ils seront des nôtres le dimanche 20 mai en la fête de la Pentecôte pour animer la messe paroissiale de 11h15 et assurer un concert à 16h (entrée gratuite). Véronique Thomassin, ancienne directrice et chef de chœur des petits chanteurs à la croix de bois, dirige cette chorale.

Ils vont arriver de Berck pour se diriger le lundi 21 mai vers Gravelines. Pour cela il nous est demandé d’accueillir les enfants et jeunes (20 à 22) accompagnés de 4 à 5 adultes, dans nos familles. Je souhaite donc trouver 12 à 15 familles pouvant assurer ce service, sachant qu’il est souhaitable de les accueillir en binôme dans chaque famille.

Merci de m’indiquer votre candidature pour accueillir cette chorale dont nous ne pourrons qu’apprécier les prestations en ce bel édifice qu’est la collégiale St Pierre d’Aire-sur-la Lys.

Merci de votre compréhension et de votre aide. Abbé Bernard DENIS

bernard.denis62310@gmail.com  – ‘03.21.39.04.52 ou 06.78.52.65.08

 

Faire suivre à vos contacts et à diffuser autour de vous, merci.

feuille paroissiale n°379

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *