Edito n°454 « Un débat sans fin »

« Un débat sans fin »

De l’allégro de la jeune, à l’andante de la maturité, à la marche triomphale de la retraite en attendant la marche funèbre (B Frappat, La Croix), une vie passe très vite. Il n’est pas facile de s’y retrouver sur la question de la retraite : de la défense des acquis au souci de l’équité et de la prise en compte de la pénibilité difficile à apprécier. Les français ont du mal à accepter toute réforme ou changement à venir. Beaucoup disent que notre pays est compliqué à réformer, à gouverner.

Quelques repères à la lumière de l’enseignement social de l’Eglise :

La retraite est un bien commun mérité après une vie de travail mais aussi un droit pour tous.

Prendre en compte la solidarité entre les générations.

Ne pas oublier l’option préférentielle pour les pauvres.

Les inégalités face à l’espérance de vie sont grandes en France. Prendre en compte les notions d’équité et de justice.

Participation au financement par tous.

Tout cela n’évitera jamais la débrouille mais nous sommes devant un inconnu car beaucoup aimeraient savoir précisément ce à quoi il a droit. Pour autant, l’opposition systématique ne fera rien avancer. Le dialogue doit rester une exigence première.

 

Simplement, Bernard Denis

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.