Emilie, petit ange du Seigneur !

Dès ta naissance Emilie, le verdict était terrible, « tu n’avais que quelques jours à vivre parmi nous ». Pendant près de 33 ans une force de vivre incroyable se dégageait de toi, tu aimais la vie, tu rayonnais la joie de vivre. « Tu ne marcherais pas », et voilà que grâce à la ténacité d’un kiné au premier jour de printemps, du haut de tes six ans, tu faisais tes premiers pas ; mieux que cela, tu apprenais à monter et descendre les escaliers. La Parole t’a fait défaut tout au long de ces années, mais avec tes pleurs, tes câlins, tes consentements et ta tendresse, tout se disait. Tes parents ne se sont jamais sentis totalement seuls au monde : la famille, les amis, les nounous du voisinage, les professionnels de santé, tous se sont battus avec toi pour que tu ailles au bout de toi-même, au bout de ton courage incroyable. Ta vie Emilie n’a été que souffrance, courage, douceur, Amour.

Au jour le jour dans cet accompagnement, la foi est mise à rude épreuve. Certes il y a en nous comme un appel incessant à se raccrocher à Dieu, mais comment accepter le chemin de croix, les souffrances d’un être innocent, les opérations à répétition….?

Merci Emilie, c’est toi qui nous révèle le vrai visage de Dieu, de ce Dieu qui se fait connaitre en Jésus comme tu l’as été : source inépuisable d’amour, d’un amour qui ne sera jamais le Très-Haut mais qui vient à nous comme le Très-Bas. D’un Amour qui se fait silence, impuissance, souffrance, mais aussi courage, volonté inébranlable de tout instant. Oui Emilie, tu me fais croire en la vie, Car la vie ne sera jamais réussie dans la domination, les artifices, l’exclusion, le toujours plus…

La vie n’est qu’Amour, déployé dans la faiblesse. Grâce à toi, je crois que seul l’Amour gagnera tous les combats. Avec ta maman chérie, ton papa adoré, ton frère qui admirait ta beauté, tous fiers de toi, avec eux je veux te crier Emilie : un immense Merci. C’est toi qui nous apprends la vraie Vie. Cette Vie que tu partages aujourd’hui dans les bras de L’Amour et de la Tendresse, pour l’éternité.

Bonne semaine à chacun.
Abbé Bruno

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.