Familles, je vous aime

Un petit groupe de jeunes se prépare au sacrement de la Confirmation pour le samedi 26 mai à 18h. Mardi dernier, nous nous retrouvions avec des membres de leur famille : moment inoubliable, non qu’il fut exceptionnel, tout au contraire. Avec la simplicité de leurs mots les jeunes ont exprimé leur reconnaissance et la confiance qu’ils plaçaient en la vie, en Dieu. « De quoi causiez vous tout en marchant ?», à quoi des jeunes de 16-17 ans sont-ils attachés ? qu’est-ce qui les préoccupe ? Qu’est ce qui est essentiel ? Certes il y a le sport et les activités extrascolaires « qui nous permettent de nous dépasser, de vivre une amitié vraie, nous avons le souci de notre orientation de notre avenir, un métier où l’on sera bien, à notre place, épanoui, au service des autres »…. Mais au cœur de tout cela revient sans-cesse le mot : « Famille », un trésor, c’est là que l’on est aimé, que l’on apprend à se confronter, à dire notre avis, à prendre notre responsabilité, c’est là que l’on acquiert la confiance en soi, aux autres….

Quelque que soit sont statut, son histoire, la famille est un puits d’amour ! Fidèle et rayonnante, en échec ou en recomposition, tant que l’abandon, la haine, la médiocrité ne s’installent, elle est le lieu indispensable où chacun se sait aimé pour lui-même, où chacun sait que quelles que soient les épreuves, elles seront affrontées ensemble.

Il n’y a pratiquement aucune semaine qui se passe sans que je n’apprenne, ou que je sois confronté à l’éclatement de l’une d’entre-elles. Serait-ce si compliqué de tenir bon dans les engagements pris devant les autres et devant Dieu ? L’épanouissement de soi aurait-il plus d’importance que le don de soi ? Que de souffrances engendrées par ces reniements, ces déchirements !

Une certitude : au-delà de tout, et malgré tout, même si le CAC 40 de l’amour est au plus bas, mais si les déficits familiaux sont en grande hausse, Nous avons une dette envers celles et ceux dont nous sommes les héritiers, nous serons à jamais redevables en Celui qui nous a tout donné sur la croix, cela mérite que nous misions à fond sur la seule assurance qui vaille, l’assurance-vie, de et en famille.

L’Évangile et l’Eucharistie ne peuvent que nous aider à raviver sans cesse cette flamme qui réchauffe tant !

Bonne semaine !
Abbé Bruno

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.