La charité

« L’amour prend patience, l’amour rend service, l’amour ne jalouse pas, il ne se vante pas, ne se gonfle pas d’orgueil, il ne fait rien de malhonnête, il ne cherche pas son intérêt, il ne s’emporte pas, il n’entretient pas de rancune, il ne se réjouit pas de ce qui est mal mais il trouve la joie dans ce qui est vrai, il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout. L’amour ne passera jamais. » Nous pouvons évidemment  remplacer le mot : « Amour » de ce magnifique passage de la lettre de Saint Paul aux Corinthiens par le mot : « Dieu ». Dieu est patient, Dieu espère tout de nous, Dieu nous fait une infinie confiance….

Ce Dieu révélé par Jésus-Christ est attendu plus que jamais dans notre monde ; nombreux sont celles et ceux qui espèrent confusément cela.

Au travers des bruits de ce monde, au-delà du gâchis et du superflu de nos sociétés occidentales, nous avons la responsabilité, nous, petit troupeau, nous, croyants, fidèles du Christ, nous avons la responsabilité de révéler cet Amour au monde qui nous entoure, à ce monde en attente.

Nous pouvons rendre notre Dieu désirable, mais pour cela un seul défi nous attend : celui de la charité à l’intérieur de nos communautés : « voyez comme ils s’aiment », à l’extérieur en donnant place aux pauvres, aux petits, à l’étranger, en vivant le partage du pain, du vêtement, de l’accueil.

Dieu n’est que Grâce, Dieu n’est que don, et sa grâce surabonde. Nous sommes ses enfants gâtés ; notre joie nous la puiserons en partageant ses dons dont nous bénéficions au-delà de notre mérite. Oui, nous n’avons pas le choix, un seul mot doit guider notre agir : la charité.

Bonne seconde semaine de l’Avent, que la lumière du Christ se répande dans vos cœurs !

Abbé Bruno

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.