L’abbé Jules-Eugène

L’abbé Jules Eugène s’en retourne pour quelques semaines de vacances à Madagascar. Il pourra se faire proche de son papa qui l’attend avec impatience, sa santé déclinant depuis plusieurs semaines. Jules-Eugène, tu peux compter sur notre prière, notre prière pour toi et pour tous les tiens qui seront heureux de te retrouver. Salue ton vieux papa de notre part, accompagne le, de toute ton attention et ton affection.

Depuis près de 50 ans, des prêtres vivent ainsi leur ministère, pour un temps, dans un autre pays, un autre diocèse, sur un autre continent. On les appelle les « Fidéi donum », il y a quelques années l’abbé Jean-Claude Taufour est allé en Nouvelle Calédonie, c’est cela l’Universalité de l’Eglise !

Nous nous enrichissons mutuellement de nos cultures, nous recevons le trésor de l’Evangile au-delà de toutes frontières. Cela est vrai depuis les premiers temps : St Paul et Timothée chez les païens et les grecs, Jacques chez les juifs… échanges fructueux qui font de nous des frères par le baptême, ainsi « il n’y a plus ni juifs ni grecs, ni maître ni esclaves, ni homme ni femme… » (cf, la lettre aux Galates).

Vous appréciez la présence de l’abbé Jules Eugène. Il réveille notre foi. Il nous pousse sans-cesse à être fidèles aux sacrements et notamment à l’Eucharistie. Il s’étonne que tant de chrétiens, en France, demandant un sacrement, disent leurs doutes et même leur non-foi….

Il s’émerveille du nombre de fidèles portant une responsabilité au sein de l’Eglise, une Eglise accueillante à tous, une Eglise catéchuménale qui est habitée du profond désir d’accompagner chacun dans son humanité et son chemin de foi.

Il réveille le désir de recevoir le sacrement du pardon et de la réconciliation…

Merci Jules Eugène pour ta présence à nos côtés, merci pour les salades, les radis, les tomates et autres cucurbitacées que tu cultives avec tant de bonheur dans le jardin du presbytère. N’oublies pas de prendre ton billet retour, nous t’attendons avec beaucoup de joie.

Bonne semaine à tous.
Abbé Bruno.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.