Malheur à moi si je n’annonce pas l’Évangile

« Malheur à moi si je n’annonce pas l’Évangile, nous prêchons Christ crucifié; scandale pour les Juifs et folie pour les païens », c’est cette phrase de St Paul dans sa lettre aux corinthiens que le pape François a commenté dans sa première homélie.

« L’Église « n’est qu’une ONG » si elle ne professe pas Jésus et n’accepte pas de porter sa croix » ; Le pape François a aussi appelé les cardinaux, les évêques et tous les prêtres à « « cheminer, édifier, professer » leur foi. Mais tout cela n’est que « mondain » si ce n’est pas ancré dans le Christ », a-t-il martelé.

Dans le Nouveau Testament comme dans toute l’histoire de l’Église, l’annonce de l’Évangile s’est faite par de multiples visages et par des personnalités diverses : Marc, Luc, Jean, Paul, Matthieu, Jacques, Pierre mais aussi : St Dominique, St François, St Thomas d’Aquin…. Des hommes mais aussi de nombreuses femmes : Claire d’Assise, Thérèse d’Avila ou de Lisieux…

Des sensibilités différentes pour un même Évangile, des accents différents qui orientent l’Église pour répondre aux urgences du temps présent. Un cardinal de Buenos Aires, défenseur des pauvres qui se présente comme le nouvel évêque de Rome, avec l’intention d’évangéliser la ville sainte à nouveaux frais, et par là même d’entraîner toute l’Église, chaque chrétien, dans le dynamisme d’annonce de l’Évangile, avec une attention soutenue pour les pauvres de chez nous et du monde, le tout dans une humilité, une simplicité et une fraternité vécues… Quel beau programme !

L’Esprit-Saint nous surprend une fois de plus ! Ne restons pas les bras croisés et laissons-nous entraîner dans ce mouvement. Le 800ème anniversaire de N.D. Panetière peut être pour nous un formidable atout, une semaine de prières, de fêtes et de célébrations qui s’adressent à tous et pour tous les âges. Un week-end, celui des 29 et 30 juin, pour tous mais aussi pour les familles avec les enfants et les jeunes… C’est l’occasion d’inviter de tous les horizons, de remplir nos maisons, de planter la tente au lycée Ste Marie… l’ambiance des Journées Mondiales de la Jeunesse, ou d’un pélé à Lourdes… De quoi rafraîchir, renouveler, la foi et la confiance en Dieu qui ne cesse de nourrir son peuple. Ce sera une réussite si, quelque soi notre âge, notre lieu de résidence, nous apportons notre pierre à ce projet. Je compte sur vous ! Il nous faut inviter, entraîner  dès maintenant !

Avec François notre pape, au lendemain de son élection, je me tourne vers Marie : N.D. Panetière, priez pour nous !

Bonne semaine à tous
Abbé Bruno

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.