Mariages

.  Les jours rallongent, nous allons bientôt entendre dès le matin tôt, le chant des oiseaux… déjà quelques fleurs ornent précocement le jardin, la vie reprend, la saison des amours pointe à l’horizon.

S’il y a une institution qui est chamboulée depuis des décennies, c’est bien celle du mariage. Les historiens vous diront que cela n’est pas nouveau. N’empêche, si nous comparions l’image du groupe des couples se préparant au mariage d’il y a quinze ans avec celle d’aujourd’hui, certains diraient : « qu’il n’y a pas photo », ce qui était marginal il y a quinze ans est devenu la norme. Nombre de couples ont déjà des enfants, certains pensent au mariage religieux, plus de vingt ans après le mariage civil, internet a remplacé la « boîte de nuit » beaucoup ont trente ans et plus, il y a déjà eu pour l’un ou pour l’autre une première relation de longue durée avec cohabitation dont on sort blessé et à la fois grandi. Le couple s’engage avec conviction dans le mariage alors que l’un ou l’autre a souffert du divorce de ses parents….

Sans titre

Le marché du travail fait que seul un CDI remplaçant de multiples CDD permet d’envisager des projets à long terme. La société fragilise les couples, bon nombre d’entre eux doivent se justifier auprès de leurs proches, au travail … et donner les raisons qui les poussent à faire ce choix.

Néanmoins, le prêtre que je suis s’émerveille. Comme il y a quinze ans je suis témoin d’un amour vrai, sincère avec le désir de réussir là où d’autres ont échoué, la confiance, le dialogue, le partage des tâches et des responsabilités, la maturité, les épreuves déjà affrontées, tout contribue à rendre ces couples attachants. Il ya de la sincérité, de l’authenticité, de la complicité….

Avec eux, grâce à eux je suis plongé dans la richesse de notre humanité. Tout cela a la bonne odeur de l’Evangile.

C’était hier dans la liturgie : «  Si donc vous, qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus votre Père qui est aux cieux donnera- t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent ! »  Mtt 7,7

« Il est grand le bonheur de donner, bien plus grand que la joie de recevoir ! Le Seigneur s’est lui-même donné, bienheureux qui le suivra ! »

Bonne semaine à tous,

prenons le temps d’écouter le chant des oiseaux !

Abbé Bruno

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *