Ouf, la fin du monde n’a pas eu lieu !

Je suis sûr que la plupart d’entre-vous étaient très inquiets, qu’un grand nombre use de neuroleptiques depuis des semaines, l’angoisse rendant les nuits courtes et agitées. J’écris cela avec beaucoup d’humour, bien sûr ! N’empêche, une fois de plus, nous avons pu mesurer l’influence des médias, comment la moindre rumeur relayée par la presse peut entrainer réflexion, débats, reportages … cela nous affecte et pèse sur la vie des plus crédules, des plus fragiles.

Ainsi se façonne l’opinion publique, ainsi vous êtes catalogués de progressiste ou de ringard selon que vous adhérez ou non à l’air du temps. Quand à Dieu il est remisé depuis longtemps au rayon de ce qui est désuet.

J’admire comment la société mercantile dans laquelle nous vivons arrive à fêter Noël sans faire allusion à la naissance d’un certain Jésus de Nazareth, il y a 2000 ans, en terre de Palestine. Noël c’est un vieil homme mythologique venu d’on ne sait où, sans doute des grands froids, un vieux personnage anonyme à qui seuls les enfants naïfs portent intérêt qui viendrait récompenser les sages et fouetter les impertinents… Noël c’est un sapin, qui ne supporte pas les tempêtes, et qui, pourtant, détrône le chêne robuste comme roi des forêts. Noël c’est avant tout un marché…

Tout ceci est aux antipodes d’un enfant fragile qui s’inscrit non dans l’imaginaire mais dans l’histoire des hommes, un enfant qui porte un nom : Jésus ; un enfant qui révèle l’amour passionné d’un Père qui vient non pour juger et condamner, mais pour aimer.

Emmanuel, c’est-à-dire Dieu avec nous, Dieu avec nous dans nos combats et nos joies quotidiens, Dieu avec nous dans nos épreuves et nos réussites, Dieu avec nous contre toute lâcheté, abandon ou reniement, Dieu avec nous aujourd’hui comme un présent à accueillir, comme un futur qui ouvre à l’espérance et à la vie.

Oui nous désirons ardemment la fin de ce monde fait de paillettes et d’illusions pour accueillir un monde de fraternité, de justice et d’amour, nous essaierons d’en vivre au jour où la famille se retrouve dans la joie pour célébrer Noël !

Que ce Noël 2012 soit une Bonne Nouvelle pour vous tous !

Abbé Bruno

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.