Profession de foi, premières Eucharisties 

Tout le monde est sur son 31, les familles se rassemblent, le parrain et la marraine sont réquisitionnés, les grands-parents sont « aux anges ». Les célébrations réjouissent, étonnent, certains y sont réfractaires, d’autres sont trop occupés avec leur prothèse photographique pour se laisser toucher par la parole de l’Evangile, d’aucuns viennent me joindre à la sortie : « je ne suis pas baptisé, en ce moment je lis un livre de Guy Gilbert, cœur de prêtre, cœur de feu, c’est génial, mais il y a plein de mots que je ne connais pas, alors je prends le dictionnaire ». « Ah, c’était super, si c’était comme ça chez nous, on viendrait plus souvent à la messe » (je suppose que les Airois en disent autant lorsqu’ils sont à l’extérieur ! ). Bref, on pourrait se dire avec un peu de naïveté qu’il ne faudrait pas grand-chose pour que les églises soient  habituellement pleines…

Le cœur du message : lorsque deux frères ne se retrouvent plus autour de la même table, ils deviennent étrangers l’un à l’autre, lorsque le croyant ne se retrouve plus autour de la table de la Parole, de l’Evangile et celle de l’Eucharistie, Dieu lui devient étranger…

Il est grand le champ de la mission ! La jachère ne cesse de gagner du terrain, les mauvaises herbes et les plantes de toutes espèces font leur apparition et se multiplient, souvent sur un terrain vierge… il suffirait d’un bon débroussaillage et d’une bonne bêche pour « retourner » le sol et la bonne terre produirait son fruit… La météo n’est sans-doute pas favorable en ce moment et les bras nous manquent, les racines des herbes folles sont profondes… mais qui sait, après un hiver glacial et un printemps défavorable, l‘été pourrait bien nous surprendre. Ils arrivent les fruits de la Promesse !

Bonne semaine !
Abbé Bruno

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.