Retraite

On prend sa retraite, on peut battre en retraite, on part en retraite, celle-ci peut-être anticipée, à la campagne, aux flambeaux, elle peut être petite ou grosse….

Pour ma part, je viens de vivre quelques jours de retraite. Il s’agit de vivre des moments particuliers à la manière de Jésus. « Quand Jésus eut renvoyé la foule, il gravit la montagne, à l’écart, pour prier. Le soir venu, il était là, seul. » Mtt 14, 23

Cinq jours avec une équipe de prêtres et de laïcs, à l’écart dans notre belle maison diocésaine de Condette. La semaine prochaine les abbés Patrice et Stanis en feront autant avec un autre groupe.

Cinq jours, loin des turpitudes du presbytère, plongé dans l’Evangile, la fraternité, le silence… Cinq jours habités de beaux temps de prière et de célébration.

« Qu’est ce que l’homme Seigneur pour que tu penses à lui ? » Ps 8, apprendre à regarder à la manière du Christ, devenir apôtre à la suite de St Paul, être convoqué au pied de la croix pour vivre avec le Christ un amour qui se dépossède de tout afin d’être œuvre de salut.

dsc_0479

Cinq jours qui se terminent avec le dernier repas des moines de Tibéhirine, le chemin de croix et l’Eucharistie, annonce des noces éternelles….

A chacun d’entre-vous, quels que soient votre âge, vos occupations, mariés ou célibataires, je vous souhaite  la possibilité de vivre un temps de recul comme celui-là, chaque année.

Je pense aux parents ayant un enfant handicapé, à celles et ceux qui portent la charge de leurs petits-enfants ou de leurs parents âgés, à tous les actifs pour qui le travail est un lieu de stress et de soucis. Avoir la possibilité de partir quelque peu à l’écart.

J’ai bien conscience que cela est un luxe pour beaucoup. Peut-être faut-il s’aider les uns les autres en accueillant quelques jours un enfant à charge, en prenant le relais auprès des proches touchés par la dépendance…

Relire, faire des choix à la lumière de l’Evangile, entrer en intimité avec le Christ…

Il faut faire valoir nos droits à la retraite, oh pas la complémentaire, ni celle de Russie, non, tout simplement ce temps de désert et de recul auquel nous pouvons tous aspirer pour être fidèles au Christ.

Bonne semaine.

Abbé Bruno

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.