« Tu es Pierre »

Hier soir,  je me suis trompé  à deux reprises lors de la représentation théâtrale à laquelle je participais. A des endroits où ça ne m’était  jamais arrivé même lors des nombreuses répétitions.         Ah !  Cette nature humaine imparfaite qui nous trahit au moment où nous nous y attendons le moins !

Et puis j’ai relu  cet article du journal « la Croix » indiquant que Benoît XVI  rappelle publiquement à chacun de nous  le  « devoir de s’asseoir aux cotés des hommes et des femmes de notre temps »

Cela a éclairé mon esprit,  apaisé ma conscience  et m’a permis d’arriver à la conclusion suivante:   Gardons les yeux  et notre cœur fixés vers l’ Idéal dont nous rêvons,  c’est une source de motivation, de joie et de bonheur.   Mais… , le soir, sachons aussi avoir pitié de la « bête »  lorsqu’elle donne des signes de fatigue.  N’hésitons pas à nous assoir à coté de notre vie et à écouter ce qu’elle a à nous dire. Ceci fait nous serons alors prêts  pour nous asseoir aux cotés de nos voisins.

Après tout, il vaut mieux une pièce de théâtre avec quelques petites erreurs, que pas de pièce du tout.   Le plus important n’est-il pas  la satisfaction des spectateurs et des autres acteurs.  Tout est relatif mon cher ami.

Comme dirait  Zef sur la station de radio « Bleu Nord » : 

Allez , soyez heureux , au moins pour aujourd’hui !

Pierre, membre de l’EAP

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.