Tu peux compter sur moi

Rien ne peut se réaliser dans le court ou le long terme sans l’appui des uns et des autres. Quel bonheur de pouvoir faire confiance ! De savoir que des proches ne feront pas défaut à leur parole. Je peux m’appuyer sur lui, sur elle, sur eux…

Ce peut être pour certains dans une mission ponctuelle, pour d’autres la générosité sera totale : « on sera toujours là pour toi, n’hésite pas ! »

Heureux celui qui se sait ainsi entouré de collaborateurs fidèles !

Notre époque est sans-doute celle de l’individualisme exacerbé. Chacun voit midi à sa montre, les corporatismes font florès. Le céréalier va crier plus fort que l’éleveur pour continuer de profiter des largesses de la communauté européenne. Le breton, bonnet rouge sur la tête, essaie de tirer la couverture à lui ; le contrôleur, dans son TGV, regarde sans broncher l’heure de la retraite s’éloigner pour le voyageur qui vient de lui tendre son billet composté… de la cour d’école jusqu’à la salle à manger de la maison de retraite chacun défend son pré-carré.

Dans l’Evangile, il est surprenant de voir les apôtres que Jésus appelle, tout quitter sur le champ pour le suivre. La réponse généreuse fait sans-doute suite au bonheur ressenti d’être ainsi choisi, appelé. « C’est moi que tu appelles, es-tu vraiment sûr ? Qui suis-je pour que tu me fasses confiance ? »

Foule

Nous entamons notre démarche du temps de l’Avent avec cette question : « qu’attendons-nous vraiment ?».

Serons-nous de celles et de ceux qui ne pensent qu’à remplir leur hotte de Noël, ou serons nous heureux de répondre généreusement à un appel qui nous engage pour quelques temps, pour toujours ?

C’est en se donnant, un peu, beaucoup, à la folie que nous donnons de l’espérance à notre monde, à notre Eglise !

Ah si le père Noël pouvait lui aussi larguer son bonnet rouge et sa barbe synthétique pour inviter chacun à tendre la main pour donner et se donner plutôt que recevoir !

Noël, n’est-il pas Dieu lui-même qui nous dit : tu peux compter sur moi ?

Bonne semaine à tous !
Abbé Bruno

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.