Un tremplin pour la vie

« Je ne suis pas responsable du mal que l’on m’a fait, mais je suis responsable de ce que j’en fais ! » cette phrase merveilleuse prononcée par une dame ayant subi un viol me touche beaucoup.

Il nous arrive d’être profondément blessé, abîmé… nous pouvons en vouloir à la terre entière, à Dieu lui-même. Vers lui, peut se porter notre révolte, notre cri, notre incompréhension : ils deviennent prière du pauvre qui, du fond de l’abîme, espère un sauveur. Jésus, l’Agneau pascal, ne s’est-il pas mis à la place du bouc-émissaire, de la victime innocente qui porte sur ses épaules, le poids du péché du monde !

Jésus nous a montré un formidable chemin de résurrection : « ma vie nul ne la prend mais c’est moi qui la donne ! ». Jésus n’était pas responsable du mal qu’on lui faisait mais il l’a transformé en acte de rédemption, faisant de sa vie un don pour le salut du monde.

Oui, « je ne suis pas responsable du mal que l’on m’a fait ! » : Viol, séparation, cancer, alcoolisme, veuvage, harcèlement, licenciement…. Ce mal peut me détruire totalement, m’isoler : je me suicide à petit feu dans le chagrin, le ressentiment, l’alcool ou toute autre addiction…

Résilience

« Je suis responsable de ce que j’en fais », certes ce sont souvent les autres qui m’aident à redresser la tête, il suffit d’un déclic, d’un signe d’amour et de confiance… mais personne ne peut décider à ma place. Je ne suis pas responsable de ce qui m’arrive mais je suis un homme, une femme libre de ses actes, voilà d’ailleurs ce qui me donne ma dignité. Moi seul peux décider de me prendre en main. Toute blessure peut devenir tremplin de vie, c’est ce que les psy appellent résilience.

« Jésus s’approche de la belle mère de Simon-Pierre, il la prend par la main et la relève » Mc 1, 29. Puissions-nous être pour d’autres ce proche rempli d’empathie et de miséricorde qui s’approche, prend la main et relève : « Allez, debout ! transforme le mal que l’on t’a fait en source jaillissante de vie », la joie et le bonheur ne sont pas loin.

 Bonne semaine à chacun !
Abbé Bruno

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.