Vivre la rencontre pour devenir.

On pourrait croire que tout aujourd’hui se vaut, que tout est à considérer sur un même plan. Bien sûr la richesse des cultures, la diversité de la création nous inciterait à vouloir englober le monde. Or nos limites nous font aisément comprendre que nous ne sommes pas Dieu. Et c’est parce que nous sommes différents que l’on peut devenir soi-même. Les rencontres que Jésus fait nous donnent de saisir comment vivre la rencontre avec l’autre. C’est toujours par le respect et la compréhension de qui est l’autre, que le dialogue peut naitre. Notre prière, dans cette relation, dans cet échange, dans ce dialogue avec Dieu, par Jésus-Christ nous fait découvrir qui est Dieu tout autant qu’elle nous fait avancer sur la compréhension de qui nous sommes.

Toute rencontre est bouleversante, c’est toujours une aventure humaine pour qui sait écouter et accueillir la différence.

Si nous saisissions l’immense grâce que Dieu nous fait chaque jour de pouvoir le rencontrer dans son Eucharistie, nous ne cesserions d’être comme Bartimée qui court au devant de Jésus, lui demandant de retrouver la vue.

Par la rencontre avec le Christ, le dialogue « recrée » l’homme dans son humanité.

Rencontrer le Christ, par la foi, nous rend la vue :

« Confiance, lève-toi, il t’appelle ».

 

Bonne semaine
Abbé Sébastien, diacre.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *