Rencontre avec Paul et Marc, 2 scouts irlandais

Le scoutisme : à la rencontre de la différence, une source d’enrichissement

Ce mercredi 12 juillet 2017, nous avons rencontré Paul et Marc : 2 jeunes irlandais en vacances dans notre région et engagé comme scouts chez eux, à Cork. Nous avons rajeuni la moyenne d’âge des témoins que nous rencontrons ! 😉  Un beau moment de convivialité! Merci à tous!

Bonjour Marc, bonjour Paul,  Vous êtes deux jeunes scouts irlandais. Ce n’est pas la première fois que nous vous voyons à Aire ! Nous vous avons déjà vu aux vacances de Noël pour emballer des cadeaux avec les scouts d’Aire comme Léa, cheftaine louveteaux/jeannettes, qui a accepté de nous rejoindre ce soir. Pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour, Je sScouts irlandaisuis Marc, j’ai 17 ans. J’ai passé mon BAC cette année en juin. Je rentrerai à la fac le 31 août à Cork. Je voudrais faire une filière qui ressemble à Sciences Po en France.  Mais la possibilité d’entrer dans une fac ou une autre dépend du nombre de points que j’aurais obtenu au bac et je n’aurai les résultats qu’après le 16 août !

Bonjour, Je suis Paul. J’ai 19 ans.  J’ai déjà fait 2 ans dans cette fac et l’année prochaine, pour ma 3ème année, je pars en Erasmus en Allemagne ! A mon retour en 4ème (et dernière) année, j’écrirai un mémoire.  Après il est possible de poursuivre avec un Master mais ça coûte très cher.

Notre papa est irlandais, il est trésorier pour le scoutisme ; et notre maman est française. Ils se sont rencontrés grâce au scoutisme.

En Irlande, nous habitons à côté de Cork, 2ème ville du pays avec près de 200 000 habitants. A proximité de la mer. Nos parents ont acheté une maison dans la campagne airoise où nous passons toutes nos vacances. La famille de notre mère vit dans le Nord, nous les voyons souvent et nous les connaissons bien alors que nous  ne connaissons presque pas nos cousins irlandais : la famille en Irlande n’est pas aussi importante…

Le scoutisme a une place importante dans notre famille et dans nos vies. Nous sommes scouts depuis l’âge de 7 ans. Le week-end prochain, nos parents vont retrouver une dizaine d’amis venant d’autres pays qu’ils ont rencontré grâce au scoutisme !

Pouvez-vous nous expliquer comment est organisé le mouvement des scouts en Irlande ?

Le découpage est un peu différent de celui en France. C’est lié au découpage dans le système scolaire différent également.

  • Beavers  de 6 à 8 ans (=castors, comme les farfadets chez les scouts de France)
  • Cubs de 9 à 12 ans (les louveteaux/ jeannettes chez les scouts de France 8-11 ans)
  • Scouts de 13 à 15 ans (comme en France mais 11-14 ans)
  • Venturers de 16 à 18 ans (les pionniers/caravelles 14-17ans)
  • Puis on peut être Rovers de 18 à 25 ans (=compagnons) et/ou chef = leader.

Puisqu’on parlait du système scolaire en Irlande, pouvez-vous nous en dire quelques mots ?

Bien sûr, il y a la « Primary school » de 6 à 12 ans. Les élèves ont cours de 9h à 14h30. Et la « Secondary school » de 13 à 18 ans. Les élèves ont cours de 9h à 16h. Ce sont des cours de 40 minutes. A l’école, l’apprentissage de l’irlandais est obligatoire. C’est la première langue officielle du pays. Et oui ! c’est une langue à part, très différente de l’anglais ! L’Irlande fut une colonie de l’Angleterre jusqu’en 1923 ; les Irlandais parlent l’irlandais pour se distinguer. Nous sommes très fiers de parler notre langue, même si la langue la plus parlée en Irlande est quand même l’anglais loin devant.

Il n’y a pas d’études professionnelles en Irlande ! L’école est obligatoire jusque l’âge de 16 ans, c’est-à-dire l’âge du brevet ; et c’est quasiment gratuit jusqu’à ce niveau-là ! Les écoliers ont le choix entre l’école catholique ou l’école protestante qui sont toutes les 2 financées par l’état !

Les études dans le supérieur en Irlande coûtent très cher ! Il y a un système de bourse comme en France mais ça n’a pas l’air d’être très courant … Donc, finalement, la plupart des jeunes trouvent un travail directement après le BAC !

Revenons au scoutisme. Vous êtes tous les deux chefs ?

Marc : l’année prochaine je serai « Rover » et « Cubs’leader » (chef louveteaux). Cette année ils n’étaient que 3 Rovers (compagnons) donc il ne se passait pas grand chose mais il y a un bon groupe qui arrive l’an prochain. Ce sera mieux.

Paul : Moi j’étais « Cubs’leader », mais comme dans la troupe Airoise, nous manquons de jeunes. Dans notre « Pack », il y avait 26 cubs (louveteaux) et 5 chefs dont 4 parents ! Ce n’était pas toujours facile de trouver ma place et de m’imposer. Chez vous, à Aire il n’y a pas de parents. De même en France, il existe plusieurs mouvements parmi les scouts tels que les scouts de France (comme la troupe présente à Aire et dont Léa fait partie), les scouts d’Europe, les scouts unitaire… En Irlande, il n’y a qu’un seul mouvement. Et parfois certaines troupes sont éloignées de la religion ; comme la nôtre, malheureusement. Et je n’ai pas réussi à convaincre les autres chefs (les parents) de s’en rapprocher. Pourtant ça fait partie du scoutisme !

Comment se passe l’année ? Combien de « réunions » faites-vous, de camps… ?

Les rencontres ont lieu toutes les semaines à différents moments en fonction des groupes. En général, les rencontres ont lieu le lundi soir ou le mercredi soir vers 19h15 jusque 20h45 (Après le dîner : en Irlande on soupe vers 17h30/18h). Et on essaye de mettre en place une activité 1 samedi sur 2 pour les louveteaux de 10h à 16h. (contre 1 réunion par quinzaine : 1 samedi après-midi sur 2 pour les scouts d’Aire)

On fait environ 4 camps dans l’année, qui se déroulent du vendredi soir au dimanche après midi ! Et comme le temps n’est pas toujours idéal en Irlande, il faut bien regarder la météo et bien choisir son jour pour les camps !! (Rires) 

L’été, on fait de grands camps mais pas pour les plus jeunes (pas les louveteaux). Par exemple, cette année, 2 semaines en Autriche pour les scouts (13-15 ans) et les pionniers avec !

Le scoutisme prend beaucoup de temps en Irlande ! D’où la difficulté à trouver des volontaires chez nous aussi…

Chez les Venturers, comme Marc, c’est compliqué de prévoir des choses parce que les jeunes ont leurs études qui leur prennent du temps, le Bac,  il faut qu’ils étudient et n’ont donc pas beaucoup de temps pour le scoutisme. De ce fait, lors des réunions, ils discutent davantage au lieu de planifier des choses …

Que vous apporte le scoutisme ?

Paul : c’est un plaisir d’être scout notamment dans ce qu’on peut apporter aux petits, comme les entendre raconter leur journée en rentrant, avec les petites mésaventures, …

Marc : ce sont les camps, les randonnées, mais aussi de voir le plaisir des enfants en tant que chef (pour l’année prochaine) ! Je suis pressé d’être à l’année prochaine pour être pleinement chef : J’ai déjà fait 2 réunions pour découvrir les jeunes que je retrouverai à la rentrée. Ils avaient l’air content de moi !

Que diriez-vous de la France par rapport à votre pays l’Irlande ?

Le système de santé en Irlande est une catastrophe ! Il y a une très haute mortalité infantile, pas beaucoup d’hôpitaux donc pas de place pour tout le monde …  Les taxes sont faibles … les impôts sont assez faibles aussi … !! Le quotidien de vie est plus stressant en Irlande ! Les français sont plus joyeux (même s’ils prétendent le contraire), on passe de bons moments de convivialité à table par exemple, ce qui n’arrive pas en Irlande où on débarrasse la table aussitôt le repas terminé.

Le peuple Irlandais est très croyant. Les quêtes sont très silencieuses !!! (Rires. NDLR : c’est parce qu’il y a beaucoup de billets !) . Les gens vont beaucoup à la messe même plusieurs fois par semaine. Mais les messes en Irlande durent 30 min, et ce même pour les grandes occasions ! Mais chez les jeunes, il y a une rupture ! Ils renoncent complètement à l’Eglise parce qu’elle a été trop omniprésente dans le passé, même présente jusque dans l’état ! Un peu comme chez vous avec quelques années de retard…

Nous aimons beaucoup notre culture qui est très forte et très différente : la musique irlandaise, la langue irlandaise…

Nous vous avons demandé d’apporter chacun votre objet et une prière :

L’objet de Paul : Un livre de partitions

J’aime beaucoup la musique : je joue du piano depuis plus de 10 ans, ainsi que de l’orgue quand j’en ai l’occasion. Ma grand-mère m’a laissé son piano en héritage ! La musique est importante pour moi, j’en joue tous les jours ! C’est ma 1ère passion et j’essaie de l’incorporer dans le scoutisme notamment pour les chants de marche irlandais.

Même si personne d’autre dans la famille n’est musicien,  Marc joue un peu de musique également, mais son truc à lui, c’est le sport. Son objet en témoigne !

L’objet de Marc : C’est une crosse « Hurley », accompagnée de sa balle en cuir « sliothar », pour un sport typiquement irlandais : le Hurling. Je ne pratique pas cette discipline en particulier mais j’aime tous les sports. Et c’est le sport le plus pratiqué en Irlande. Sur le terrain, il y a 2 buts un peu comme sur un terrain de rugby. Il faut faire passer la balle entre les poteaux. Il y a peu de règles. Un match se joue en 2 mi-temps de 40 min chacune avec 12 joueurs par équipe soit 24 joueurs au total sur le terrain.

Votre prière ? nous en avons choisi deux : la prière scoute et la prière de Saint Patrick !

La prière de Saint Patrick est dite tous les matins dans toutes les écoles du pays ! Chez les plus jeunes, elle est même chantée avec des gestes. Elle signifie que le Christ est partout !

Prière scout (français)

Seigneur Jésus,
Apprenez-nous à être généreux,
A Vous servir comme Vous le méritez
A donner sans compter,
A combattre sans souci des blessures,
A travailler sans chercher le repos,
A nous dépenser,
sans attendre d’autre récompense,
que celle de savoir que nous faisons
Votre Sainte Volonté.

Amen

The Scout Prayer (English)

Dear Lord,
teach me to be generous,
Teach me to love and serve as you deserve;
To give and not to count the cost;
To strive and not to heed the wounds;
To toil and not to seek for rest;
To labour
and to look for no reward
Save that of knowing that I do
your Holy Will.

Amen

The Scout Prayer (As Gaeilge)

A Thiarna,
Muin dom a bheith flaithiúil
Freastal ort agus grá a
thabhairt duit mar is dual duit.
tabhairt, gan an costas a choir éamh,
dul ar aghaidh agus gan díriú ar na creachta
bheith toilteanach gan scíth a lorg
Oibriú go dhúrachtacht agus gan bheith ag
soláthair luach saothar
San eolas I gcónaí
Go ndeánaim do thoil.

Aimín

Irish prayer of St Patrick

Christ with me, Christ before me,
Christ behind me,
Christ in me, Christ beneath me,
Christ above me,
Christ on my right, Christ on my left,
Christ when I lie down, Christ when I sit,
Christ when I stand,
Christ in the heart of everyone who thinks of me,
Christ in the mouth of everyone who speaks of me,
Christ in every eye that sees me,
Christ in every ear that hears me.

Amen

 

Merci à tous les 2 pour ces échanges très riches, votre curiosité, votre gentillesse et votre soif de rencontres : de vrais scouts !!! 😉   Bonnes vacances et à bientôt !

Des renseignements sur le groupe scouts d’Aire-sur-la-Lys ? N’hésitez pas à contacter Philippe Desprez. Toutes les coordonnées sur le site : scoutsetguidesdefranceairesurlalys.e-monsite.com, page contact. Ils vous attendent!
Encore plus si vous êtes un jeune Ado (pour le groupe pionnier/caravelle) ou Adulte ! (pour devenir chef/cheftaine)

Quant à nous, retrouvons-nous à la rentrée pour de nouveaux témoignages ! Vous avez entre 12 et 21 ans. Vous voulez vous joindre à nous, 1 fois par mois. N’hésitez pas à contacter Anne-Lise ou Catherine (06/67/18/95/32)

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Cuvelier dit :

    Cette interview est très intéressante; le témoignage est pertinent et nous permet de découvrir une autre culture
    Bonne continuation…..

  2. T Merlier. dit :

    Superbe initiative. Les questions sont bien choisies, les réponses bien mises en valeur, j’ai hâte de lire les interview suivantes… Bravo et continuez!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *