La petite molure

Lundi de Pentecôte, nous vivions les retrouvailles des anciens de l’aumônerie de l’enseignement public de Lillers : une quarantaine d’adultes avec leurs jeunes enfants. Belle journée toute empreinte de joie et de souvenirs. Nous avons vécu tant de choses ensemble au sein de cette aumônerie : rencontres, aménagement d’un local, camp d’été, soirées, repas… Tout cela, 25 ans plus tard, laisse des traces ; beaucoup nous disaient lundi à quel point leur foi, leurs doutes, leurs convictions, les responsabilités qu’ils assument aujourd’hui, tout cela a pris corps sur ces années collège et lycée animées par l’aumônerie. D’autres pourraient, sans aucun doute, en dire autant de leurs années de scoutisme ou de mouvements (MRJC, MEJ, ACE, JOC…)

La petite perle de la journée m’est venue de Philippe. Il me dit : « sais-tu Bruno, l’un de mes souvenirs inoubliables ? Un jour, alors que j’étais en seconde, je t’ai dit : « ce serait bien si nous mettions une petite moulure à l’angle de ce mur » et tu m’as répondu : « mais Philippe, là dans l’armoire, il y a notre petite cagnotte, tu prends l’argent, tu vas au magasin de bricolage, tu achètes la moulure et tu l’installes », cette confiance jamais je ne pourrai l’oublier ! »

1267

Cette petite anecdote résume assez bien, je crois, ma manière d’agir avec beaucoup d’entre-vous au long de ces années : coresponsables, chacun peut aller au bout de ses idées ; carte blanche, tu as une suggestion, vas-y réalise-la, tu as même le droit à l’échec, c’est comme cela que l’on avance. Ainsi se lèvent de nombreux bénévoles, ainsi l’on grandit…. Que d’émerveillements dans ma vie de prêtre, un bel exemple en est avec les décors qui illustrent les temps liturgiques dans la collégiale et nos églises de village. L’équipe, qui en a la charge, sait qu’il n’y a pas besoin de demander un avis, une autorisation, la confiance est de mise.

Une confiance qui donne des ailes, qui responsabilise…

Ayons à cœur de permettre notamment aux plus jeunes de participer à un mouvement. Nous ne sommes pas les seuls éducateurs de nos enfants. A Aire nous avons des chefs scouts de grande valeur, ils ne cessent de rechercher des enfants et des jeunes pour les rejoindre. Nous avons des chefs, il manque des enfants, quel paradoxe !

Faisons confiance, confions des responsabilités à tous les âges de la vie, chacun a du prix aux yeux de Dieu, chacun est utile. Merci Philippe d’avoir pris le temps de poser cette moulure, sans elle nous ne serions pas les mêmes aujourd’hui !

Bonne semaine à toi lecteur,

et surtout si tu as une idée, réalise-la (si possible en équipe) !

Abbé Bruno

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.